Investir dans l’automobile : voici comment faire

Picture of Vincent | financetarente

Vincent | financetarente

Dernière mise à jour de l’article le 15 juin 2024 par Vincent | financetarente

Investir dans l’automobile n’est plus seulement une affaire de passionnés ; c’est devenu également une stratégie d’investissement qui, si bien réalisée, peut devenir potentiellement lucrative. Avec des rendements pouvant surpasser ceux des placements traditionnels, les voitures de collection attirent de plus en plus d’investisseurs avisés.

Le marché des voitures de collection a connu une croissance impressionnante ces dernières années. Par exemple, l’indice des voitures classiques de Hagerty (un outil d’évaluation pour suivre la valeur des voitures classiques sur le marché) a augmenté de 20 % en 2022Posséder une voiture de collection, c’est aussi détenir une pièce d’histoire. Prenez la Ferrari 250 GTO de 1962, l’une des voitures les plus recherchées au monde : en 2018, un modèle a été vendu pour plus de 48 millions de dollars, contre un prix d’achat initial de 18 000 dollars dans les années 60. Cependant, cet exemple illustre un cas exceptionnel de succès. Investir dans des voitures classiques comporte des risques, nécessite un engagement financier et de gestion considérable.

Dans cet article, nous allons explorer les raisons pour lesquelles les voitures de collection peuvent constituer un bon placement. Nous aborderons les critères à prendre en compte avant d’investir, les modèles les plus prometteurs et les stratégies pour maximiser votre retour sur investissement. Que vous soyez déjà collectionneur ou simplement curieux et envisager d’investir, ce guide vous apportera une vision plus claire et détaillée.

Les voitures de collection : un bon investissement ?

Les voitures de collection ont toujours attiré les passionnés d’automobiles. Acquérir un véhicule historique ou rare peut devenir un investissement profitable avec le temps, à condition de bien s’y prendre. En effet, les voitures de collection ne sont pas seulement des objets de plaisir, elles représentent également des actifs financiers solides. Selon le rapport annuel de Knight Frank, l’indice des voitures de collection a augmenté de 193 % sur les dix dernières années, surpassant ainsi les performances de nombreux autres investissements alternatifs comme l’art ou les montres de luxe.

Les coupés

Appréciés pour leur style élégant et sportif, les coupés sont des modèles deux portes particulièrement prisés sur le marché des voitures de collection. Ces véhicules se distinguent par leurs lignes racées et leurs performances souvent impressionnantes. Des modèles emblématiques comme la Ford Mustang des années 1960, la Porsche 911, ou encore la BMW M3 des années 2000 sont très recherchés. Ces voitures, grâce à leur popularité continue et à leur production souvent limitée, voient leur valeur augmenter de manière significative avec le temps. Par exemple, une Porsche 911 Carrera RS de 1973, initialement vendue pour environ 10 000 dollars, peut aujourd’hui atteindre des prix dépassant les 500 000 dollars.

Les cabriolets

Symboles de liberté et synonymes de plaisir de conduite, les cabriolets présentent également un intérêt indéniable pour les investisseurs. Ces véhicules décapotables, avec leur toit amovible, sont particulièrement appréciés pour les balades estivales et les événements automobiles. Les cabriolets comme la Jaguar E-Type, la Mercedes-Benz SL et la Chevrolet Corvette C1 sont des exemples parfaits de voitures qui ont non seulement marqué leur époque, mais qui continuent de fasciner les amateurs d’automobiles anciennes. Leur popularité constante auprès des collectionneurs assure une demande stable, ce qui contribue à leur appréciation de valeur.

Critères pour investir dans une voiture de collection

Plusieurs éléments déterminent la valeur d’une voiture de collection. Pour maximiser votre investissement, vous devez bien comprendre ces critères et les évaluer soigneusement avant de faire un achat. Voici les principaux aspects à considérer avant l’achat :

Rareté : La rareté est un facteur majeur dans la valorisation d’une voiture de collection. Une production limitéerendra la voiture plus précieuse. Par exemple, seulement 39 exemplaires de la Ferrari 250 GTO ont été fabriqués, ce qui en fait l’une des voitures de collection les plus recherchées et les plus chères au monde.

Âge : En général, plus la voiture est ancienne, plus elle a de chances de prendre de la valeur. Les véhicules des années 1950 et 1960, considérés comme des classiques, sont particulièrement prisés. Cependant, l’âge seul ne suffit pas ; il doit être combiné à d’autres facteurs comme l’état et l’historique pour maximiser la valeur.

État : Un véhicule en excellent état sera toujours plus recherché par les collectionneurs. Les voitures bien conservées, restaurées avec des pièces d’origine, ou mieux encore, dans un état « concours » (parfait), peuvent voir leur valeur augmenter de façon significative.

Historique : L’histoire du véhicule joue également un rôle important. Un véhicule ayant appartenu à des célébrités, ou ayant remporté des compétitions, peut voir sa valeur s’envoler. Par exemple, une Aston Martin DB5 ayant appartenu à un acteur célèbre ou ayant été utilisée dans un film de James Bond aura une valeur bien supérieure à une DB5 standard.

Marque et modèle : Certaines marques sont particulièrement recherchées par les passionnés et disposent donc d’une cote en constante évolution. Ferrari, Porsche, et Aston Martin sont des exemples de marques qui conservent une forte demande. Le modèle spécifique au sein de ces marques est également crucial ; une Porsche 911 Carrera RS ou une Ferrari 250 GTO sont des exemples de modèles particulièrement prisés.

Exemples de voitures de collection populaires

Certaines voitures se distinguent particulièrement dans le monde des collections. Voici quelques exemples de modèles populaires qui ont prouvé leur valeur sur le marché des voitures de collection :

  • Porsche 911 Carrera RS : Réputée pour ses performances et son design, cette voiture est très prisée par les collectionneurs. Elle a vu sa valeur augmenter régulièrement au fil des ans.
  • Aston Martin DB5 : Rendue célèbre par les films de James Bond, cette voiture est un symbole de luxe et de sophistication.
  • Ferrari 250 GTO : Considérée comme l’une des voitures de collection les plus précieuses au monde, avec des ventes aux enchères dépassant les 70 millions de dollars.
  • Jaguar E-Type : Souvent décrite comme la plus belle voiture jamais fabriquée, elle combine design élégant et performances, ce qui en fait un choix populaire parmi les collectionneurs.

Voitures de collection accessibles pour investir

  • Mazda MX-5 Miata : La Miata est une voiture de sport légère et abordable, reconnue pour sa maniabilité et son plaisir de conduite. Les premiers modèles des années 1990 sont particulièrement recherchés et restent accessibles en termes de prix, tout en ayant un potentiel de valorisation à long terme.
  • Ford Mustang (première génération) : Les Mustang des années 1960 sont emblématiques de l’histoire automobile américaine. Les modèles Fastback de cette époque sont particulièrement prisés et, bien que leur prix ait augmenté, ils restent relativement abordables par rapport à d’autres classiques.
  • Volkswagen Beetle (Coccinelle) : La Coccinelle est l’une des voitures les plus reconnaissables au monde. Les modèles antérieurs à 1967, en bon état, sont très recherchés et offrent un bon potentiel de retour sur investissement.
  • Datsun 240Z : Ce modèle des années 1970 est apprécié pour son design inspiré des voitures de sport européennes et ses performances fiables. Les Datsun 240Z bien entretenues gagnent en popularité et en valeur, offrant une opportunité d’investissement intéressante.

Partenariats avec des clubs de collectionneurs

Collaborer avec des clubs de collectionneurs offre plusieurs avantages pour les investisseurs automobiles. Ces clubs permettent d’accéder à des événements exclusifs où se réalisent des transactions importantes, souvent à des prix préférentiels. Par exemple, acheter une voiture à un prix avantageux lors d’un événement peut ensuite permettre de la revendre avec profit. Les clubs offrent des opportunités de réseautage avec d’autres collectionneurs et investisseurs, facilitant ainsi de potentielles transactions futures. Un investisseur pourrait, grâce à ses connexions, acquérir une Jaguar E-Type à bon prix et la revendre avec un bénéfice notable. Enfin, participer à des expositions et des concoursaccroît la visibilité de vos véhicules et attire des acheteurs potentiels. Ces événements sont aussi l’occasion d’apprendre les dernières tendances du marché et de mieux comprendre les préférences des acheteurs.

Investir dans l’automobile : quelles sont les possibilités ?

Flipping de voitures

Le flipping de voitures, qui consiste à acheter, restaurer et revendre des véhicules avec un profit, exige une bonne compréhension du marché, des compétences en rénovation automobile, et une stratégie de vente efficace. La première étape consiste à identifier des véhicules sous-évalués ou ayant besoin de réparations mineures, souvent disponibles via des plateformes comme Leboncoin et La Centrale, ou lors d’enchères publiques.

Sélection et achat de véhicules : Les enchères publiques et les ventes en ligne sont des sources idéales pour trouver des voitures sous-évaluées. Des plateformes comme BCAuto Enchères offrent des véhicules saisis ou abandonnés à des prix attractifs​. Il est crucial de faire une inspection rigoureuse avant l’achat, en vérifiant l’état mécanique et l’historique du véhicule via des rapports comme Carfax.

Rénovation : La rénovation doit être bien planifiée et exécutée par des professionnels pour garantir la qualité et la sécurité. Par exemple, acheter une Porsche 911 pour 30 000 euros, investir 5 000 euros en rénovation, et la revendre pour 45 000 euros peut générer un **profit net de 10 000 euros​. Les rénovations doivent inclure des réparations mécaniques, des améliorations esthétiques, et parfois, des mises à jour technologiques pour augmenter la valeur du véhicule.

Revente : La revente efficace repose sur une présentation soignée et une description détaillée du véhicule. Les annonces doivent inclure des photos de haute qualité et des informations transparentes sur les travaux effectués. Utilisez des plateformes comme Leboncoin et La Centrale pour toucher un large public. Assurez-vous de respecter toutes les exigences légales, comme la bonne exécution du titre de propriété, pour éviter des problèmes juridiques.

Locations de voiture haut de gamme et accessibles

Investir dans la location de voitures peut être très lucratif si bien réalisé. Le marché de la location de voitures en France est en pleine expansion, avec un chiffre d’affaires attendu de 5,43 milliards d’euros en 2024, en hausse par rapport aux années précédentes.

Les véhicules de luxe comme Ferrari, Lamborghini ou Rolls-Royce sont populaires pour des événements comme les mariages ou les week-ends romantiques. Une Ferrari, par exemple, peut se louer à environ 1 500 euros par jour, générant des revenus conséquents. Cependant, ces investissements nécessitent un capital initial important et une maintenance rigoureuse pour préserver leur valeur.

D’un autre côté, les voitures plus accessibles comme la Renault Clio, la Citroën C1, ou la Fiat Panda, disponibles entre 5 000 et 10 000 euros, sont économiques à l’achat et à l’entretien. Ces véhicules sont parfaits pour les locations à court terme, répondant aux besoins de mobilité pratique et économique d’une clientèle plus modeste. La Peugeot 208 et la Volkswagen Golf sont également très populaires pour leur fiabilité et leur faible consommation de carburant.

Plateformes de location

Les plateformes de location comme Getaround, Drivy et OuiCar facilitent la mise en relation entre les propriétaires de véhicules et les locataires, maximisant ainsi la visibilité et atteignant une clientèle plus large. Elles permettent de gérer efficacement les réservations, les paiements et les retours de véhicules, offrant une expérience utilisateur fluide et sécurisée. Maintenir les véhicules en parfait état est crucial pour garantir la satisfaction des clients et éviter les pannes coûteuses. Un bon entretien préserve également la valeur de revente des voitures, assurant ainsi un retour sur investissement optimal. Une assurance dédiée pour les véhicules de location est indispensable pour couvrir les risques liés à cette activité, incluant les dommages et la responsabilité civile.

Diversifier les types de véhicules disponibles à la location peut aussi inclure des utilitaires, très demandés pour les déménagements et les événements nécessitant le transport de matériel. Des modèles comme le Renault Master ou le Ford Transit sont populaires et peuvent offrir une rentabilité intéressante pour les investisseurs. Le marketing joue un rôle clé dans le succès d’une entreprise de location de voitures. Une présence en ligne forte, via un site web bien conçu et des campagnes sur les réseaux sociaux, peut attirer une clientèle large. Utiliser des photos de haute qualité et des descriptions détaillées pour chaque véhicule est essentiel pour capter l’attention des clients potentiels. Établir des partenariats avec des hôtels de luxe, des planificateurs de mariages et des agences de voyages peut également augmenter la visibilité et attirer des clients.

Tendance actuelle : Les véhicules écologiques

Avec l’essor des véhicules électriques et hybrides, investir dans ces options devient de plus en plus intéressant sur le marché de l’occasion. Les ventes de voitures électriques d’occasion continuent de croître et les prix commencent à baisser, rendant ces modèles plus accessibles. En 2023, les véhicules électriques représentaient une immatriculation sur cinq en France, soit environ 300 000 ventes.

Pourquoi investir dans les véhicules écologiques ?

Les véhicules électriques d’occasion offrent plusieurs avantages pour les investisseurs :

  • Diminution des coûts d’achat : Les prix des voitures électriques d’occasion sont en baisse. Par exemple, une Peugeot e-208 d’occasion, avec une autonomie suffisante pour les trajets quotidiens et une recharge rapide, peut être trouvée à des prix compétitifs sur des plateformes comme La Centrale.
  • Incitations fiscales : Les gouvernements européens offrent diverses subventions et incitations fiscales pour encourager l’achat de véhicules écologiques. En France, le bonus écologique et le super-bonus de conversionpeuvent réduire significativement le coût d’acquisition d’un véhicule électrique.
  • Leasing social : Le leasing social permet aux ménages à revenus modestes de louer une voiture électrique pour environ 100 euros par mois, ce qui stimule le marché des véhicules d’occasion et offre une opportunité d’investissement intéressante.
  • Marché en croissance : Avec l’augmentation des infrastructures de recharge et les investissements continus des constructeurs dans les technologies vertes, la demande pour les véhicules électriques d’occasion est en forte croissance. Des modèles comme la Citroën ë-C3 et la Renault 5 électrique, récemment introduits, devraient continuer à dynamiser ce marché.

Bien que les véhicules électriques soient attractifs, ils présentent néanmoins des inconvénients notables : leur autonomie est généralement inférieure à celle des voitures à essence, ce qui peut être limitant pour les longs trajets ou dans les zones mal équipées en bornes de recharge. Le temps de recharge est également plus long, bien que les bornes rapides commencent à atténuer ce problème. La dépréciation rapide de la valeur est un autre facteur à considérer : en 2023, les véhicules électriques ont vu leur valeur résiduelle diminuer en raison de l’augmentation de l’offre sur le marché de l’occasion. Enfin, la fiabilité de la batterie est importante, car sa capacité peut considérablement diminuer avec le temps selon le modèle et son remplacement peut être coûteux.

Quel budget pour investir dans l’automobile ?

Investir dans une voiture, qu’elle soit de collection, de luxe ou simplement une voiture d’occasion bien choisie, est un projet passionnant mais qui nécessite de bien calculer son budget en prenant en compte tous les coûts impliqués. Voici une analyse détaillée des différentes dépenses à considérer avant de vous lancer.

Coût d’achat initial

Dans l’investissement automobile le coût d’achat initial est souvent le premier élément que l’on considère, mais ce n’est que la partie émergée de l’iceberg. Par exemple, une Aston Martin DB7 peut se trouver autour de 50 000 euros, mais ce montant ne représente qu’une partie du budget global. Pour ceux qui débutent, il peut être plus sage de commencer avec une voiture plus accessible, comme une Peugeot 204 cabriolet, à environ 20 000 à 30 000 euros.

Assurance automobile

L’assurance est une dépense annuelle incontournable. Les primes varient en fonction de plusieurs facteurs : la formule choisie (tous risques ou tiers), l’expérience du conducteur, la catégorie du véhicule, et son usage. Assurer une Aston Martin DB7 peut coûter environ 2 000 euros par an. Les voitures de collection peuvent bénéficier de tarifs avantageux auprès des assureurs spécialisés, mais cela dépend du véhicule et des conditions de la police d’assurance.

Entretien et réparations

Les frais d’entretien et de réparation constituent une part importante du budget automobile. Voici quelques coûts typiques :

  • Vidange : Tous les 15 000 à 30 000 km, coûtant de 40 à 150 euros.
  • Changement des freins : Tous les 30 000 à 60 000 km, coûtant de 50 à 150 euros par essieu.
  • Recharge de climatisation : Environ 100 euros selon l’utilisation.
  • Changement de la batterie : Entre 120 et 360 euros.
  • Changement des pneus : Entre 280 et 1 200 euros selon le type de véhicule.
  • Remplacement des amortisseurs : Tous les 100 000 km, coûtant de 400 à 1 000 euros.

Pour les voitures de prestige, les coûts peuvent être beaucoup plus élevés. Une révision annuelle pour une Ferraripeut coûter entre 1 500 et 3 000 euros, tandis que des réparations majeures peuvent facilement dépasser les 10 000 euros.

Carte grise et taxes

La carte grise, ou certificat d’immatriculation, est obligatoire pour tout véhicule. Le coût dépend du nombre de chevaux fiscaux et du niveau d’émissions de CO2 du véhicule. En moyenne, le prix unitaire d’un cheval fiscal est de 42 euros, mais cela peut varier selon les régions. Par exemple, une voiture avec 15 chevaux fiscaux coûterait environ 630 euros pour la carte grise. Les véhicules très polluants sont soumis à un malus écologique pouvant atteindre 20 000 euros pour les modèles les plus polluants.

Contrôle technique

Le contrôle technique est une obligation légale pour les véhicules de plus de quatre ans, à effectuer tous les deux ans. Le coût moyen est de 90 euros, mais il peut varier en fonction du type de véhicule et du garage. Pour les voitures de collection, le contrôle technique est exigé tous les cinq ans pour les modèles mis en circulation après 1960 et il est dispensé pour les modèles antérieurs.

Carburant

Le budget carburant dépend de l’utilisation du véhicule. La consommation peut varier considérablement entre une petite voiture économique et une supercar gourmande en carburant. Par exemple, une voiture de sport ancienne peut consommer jusqu’à trois fois plus qu’une compacte moderne.

Stockage

Le stockage d’une voiture de collection nécessite des conditions spécifiques pour éviter la dégradation. Louer un garage sécurisé avec contrôle de la température et de l’humidité peut coûter entre 100 et 300 euros par mois. Ce type d’environnement est essentiel pour protéger le véhicule contre la corrosion et autres dommages.

Tableau récapitulatif des coûts d’un véhicule

Type de fraisFréquenceCoût
Permis de conduireÀ l’obtention1 200 – 1 500 €
Carte griseÀ l’achatDe 230 € à plus de 4 000 €
Taxe/malus écologiqueÀ l’achat et annuelle0 € à 20 000 € (achat), 160 €/an (modèles polluants)
AssuranceAnnuelle500 – 5 000 € (selon véhicule, usage, profil conducteur)
EntretienSelon préconisation constructeur100 – 2 000 € (entretien mineur/majeur)
RéparationSelon âge et kilométrageVariable (de quelques centaines à plusieurs milliers d’euros pour réparations majeures)
Contrôle technique2 ans (5 ans pour véhicules collection post-1960)90 €
CarburantAnnuelle1 200 – 3 000 € (selon consommation et usage)
StationnementMensuelle50 – 300 € (garage sécurisé en fonction de la localisation)
RestaurationPonctuelle10 000 – 50 000 € (selon état initial et niveau de finition souhaité)
Fiscalité et successionEn cas de successionVariable (évaluation de la valeur du véhicule, potentiels droits de succession)

Investir dans une voiture de collection ou de luxe est un projet excitant, mais qui nécessite de bien calculer son budgeten prenant en compte tous ces coûts. Que vous choisissiez une voiture haut de gamme ou un modèle plus accessible, assurez-vous de bien prévoir toutes les dépenses pour éviter les mauvaises surprises.

Pourquoi privilégier le marché de l’occasion ?

Investir dans le marché de l’occasion automobile est souvent une stratégie plus judicieuse que d’acheter un véhicule neuf. Les véhicules neufs perdent une grande partie de leur valeur dès la sortie du concessionnaire, environ 20 % la première année. En revanche, les voitures d’occasion, notamment celles âgées de deux à cinq ans, se déprécient plus lentement, offrant une meilleure stabilité financière à court et moyen terme. En 2023, malgré une légère baisse des ventes globales de voitures, le marché de l’occasion a continué de croître, avec une augmentation notable des ventes de véhicules de plus de dix ans.

En 2024, les prix des véhicules d’occasion ont commencé à se stabiliser après une période de hausse due à la pénurie de véhicules neufs. Une fois passée la forte dépréciation initiale, les voitures d’occasion perdent de la valeur plus lentement. Cela signifie que vous pouvez revendre le véhicule avec une perte minimale, voire réaliser une plus-value si vous avez bien choisi le modèle et l’avez acheté au bon moment et à bon prix. Le marché de l’occasion offre une vaste variété de modèles, de marques et d’options, répondant à tous les besoins et budgets. Les véhicules électriques et hybrides d’occasion gagnent en popularité grâce aux incitations fiscales, aux bonus à l’achat et à l’amélioration des infrastructures de recharge.

Les risques d’investir dans l’automobile d’occasion

Le marché de l’occasion comporte des risques qu’il convient de gérer avec prudence. La falsification du kilométrageest une pratique courante qui peut entraîner un coût supplémentaire de 25 % au-dessus de la valeur réelle du véhicule. Pour éviter cette arnaque, faites appel à un prestataire externe le jour de la visite pour vérifier la véracité des dires du vendeur, si vous n’avez pas la capacité de le faire vous-même, et méfiez-vous des offres trop alléchantes.

Quand vous achetez une voiture d’occasion, opter pour un vendeur professionnel peut vous éviter bien des tracas. En effet, ces vendeurs offrent généralement des garanties de trois à six mois qui couvrent les défauts non visibles au moment de l’achat. Connaître l’historique complet du véhicule est essentiel pour vérifier les entretiens réguliers et les réparations effectuées. Un carnet d’entretien à jour et une inspection minutieuse du véhicule sont indispensables pour éviter les mauvaises surprises​​. Vous pouvez également acheter auprès de particulier, si le vendeur est honnête et pressé, vous pouvez même faire une meilleure affaire qu’auprès d’un professionnel.

Où acheter de l’automobile d’occasion ?

Plateformes entre particuliers

Acheter une voiture d’occasion directement auprès d’un particulier peut souvent se révéler plus économique, offrant une large gamme de choix. Les plateformes comme LeboncoinLa Centrale, et L’Argus sont parmi les plus populaires. Leboncoin, par exemple, propose une vaste sélection de véhicules, mais il faut rester vigilant face aux offres trop alléchantes. La Centrale se distingue par la qualité de ses annonces, avec certains véhicules inspectés et évalués par des experts, ajoutant une couche de sécurité supplémentaire pour les acheteurs. L’Argus, en plus de ses annonces, offre des services de cotation pour aider à évaluer le prix juste d’un véhicule d’occasion.

Lors de l’achat entre particuliers, il est recommandé de vérifier l’historique du véhicule à l’aide de services comme carVertical, qui peuvent révéler des informations cruciales sur le kilométrage et les antécédents du véhicule. Faire inspecter le véhicule par un mécanicien indépendant avant de conclure l’achat est également une bonne pratique pour éviter les mauvaises surprises. Assurez-vous également que tous les documents administratifs, tels que le certificat de cession, le contrôle technique, et le certificat de situation administrative, sont en ordre.

Acheter chez un concessionnaire

Opter pour un concessionnaire automobile peut offrir plusieurs avantages, notamment des garanties commerciales et des révisions complètes effectuées avant la vente. Les concessionnaires proposent souvent des garanties allant de trois à douze mois, couvrant les défauts non visibles au moment de l’achat. Les véhicules vendus par des concessionnaires sont généralement en bon état, ayant passé des contrôles stricts avant d’être mis en vente.

Acheter chez un concessionnaire permet également de bénéficier de services de financement et de reprise de votre ancien véhicule, offrant ainsi une solution complète pour ceux qui cherchent à acheter une voiture d’occasion en toute sérénité. Également, les concessionnaires peuvent offrir une gamme de services après-vente, qui peut être particulièrement utile pour les acheteurs cherchant une tranquillité d’esprit maximale.

Passer par un mandataire automobile

Les mandataires automobiles agissent comme des intermédiaires entre les acheteurs et les vendeurs, souvent en important des voitures de pays voisins ou en déstockant des véhicules. Ils proposent des voitures à des prix compétitifs, généralement avec une garantie d’un an. Les mandataires peuvent également aider à trouver des modèles spécifiques difficiles à obtenir sur le marché local, rendant cette option intéressante pour ceux qui cherchent à acheter un véhicule à un prix réduit tout en bénéficiant de la sécurité d’un achat professionnel.

Par exemple, AutoJM, fondé en 1975, propose des remises allant jusqu’à 35 % et importe des véhicules d’Allemagne, d’Italie et d’Espagne, garantissant des équipements conformes à la demande du client ainsi qu’une livraison rapide. De même, Elite-Auto offre des remises allant jusqu’à 39,5 % sur des voitures neuves et d’occasion, avec des services de financement et de reprise de véhicules, assurant une flexibilité appréciable pour les acheteurs.

Achat de véhicules en Allemagne

L’Allemagne est réputée pour être un marché attractif pour l’achat de voitures d’occasion, en raison de la qualité et de la diversité des véhicules disponibles, souvent à des prix plus compétitifs qu’en France. Les marques allemandes comme BMW, Mercedes, et Audi sont particulièrement recherchées. Cependant, acheter un véhicule à l’étranger nécessite de bien connaître les démarches administratives, notamment l’immatriculation dans votre pays de résidence et la conformité aux normes locales.

Lors de votre achat en Allemagne, vérifier l’historique du véhicule pour éviter les fraudes au kilométrage, courantes dans ce marché. Utiliser des services de vérification fiables et faire inspecter le véhicule par un professionnel avant de finaliser l’achat sont des étapes essentielles pour vous prémunir des vices cachés et donc sécuriser votre futur investissement.

Toutes les voitures de prestige ne tiennent pas la cote

Les voitures de prestige : pas toujours une bonne affaire

Quand on parle d’investissement dans les voitures de prestige, on ne gagne pas à tout les coup. Toutes ne conservent pas leur valeur de la même manière. Prenons par exemple la Jaguar XK (2007-2014) et la Porsche 911 modèle 997 (2004-2012). À leur sortie, ces deux voitures avaient des prix similaires et des motorisations prestigieuses : un V8pour la Jaguar et le fameux flat 6 pour la Porsche. Pourtant, dix ans plus tard, la Porsche 997 se vend quasiment deux fois plus cher que la Jaguar XK sur le marché de l’occasion.

Pourquoi cette différence ?

Coût d’entretien : Les Porsche, en particulier les 911, sont réputées pour avoir des coûts d’entretien relativement raisonnables. Cela rassure les propriétaires potentiels, surtout ceux qui n’ont pas un budget illimité. À l’inverse, les Jaguar, bien que prestigieuses, peuvent coûter plus cher à entretenir, ce qui fait hésiter les acheteurs.

Polyvalence et robustesse : La Porsche 911 est souvent vue comme une voiture polyvalente, robuste, et relativement sobre en consommation de carburant. Cela lui donne un avantage sur des modèles comme la Jaguar XK, qui est perçue avant tout comme une voiture de grand tourisme, moins sportive et donc moins recherchée pour certaines utilisations.

Popularité et base d’amateurs : Porsche bénéficie d’une base d’amateurs très large, bien plus que Jaguar. Cette popularité contribue à maintenir les prix élevés des modèles de Porsche, car la demande reste constante voire croissante. En revanche, Jaguar, avec une base de passionnés plus restreinte, voit ses modèles se déprécier plus rapidement.

Cette logique s’applique également à d’autres marques et modèles. Par exemple, la Maserati 4200 GT, qui partage son moteur avec la Ferrari 360 Modena, se vend presque deux fois moins cher qu’une Porsche 997 malgré son moteur prestigieux. Cela est principalement dû à des coûts d’entretien élevés et à une perception de fiabilité inférieure. Un autre exemple notable est l’Aston Martin DB7, dont la cote reste sensiblement plus élevée que celle d’une Mercedes SL de la même époque. L’exclusivité et le prestige de la marque Aston Martin jouent ici un rôle crucial.

Les GT vs les sportives

Les coupés de grand tourisme (GT) comme les Bentley Continental GT ou les BMW série 6 se déprécient souvent plus rapidement que les pures sportives. Ces modèles sont luxueux et confortables, mais leur coût d’entretien et de réparation élevé peut dissuader les acheteurs à long terme. Par exemple, une Maserati Quattroporte perd rapidement de la valeur malgré ses performances et son intérieur de qualité. En revanche, les sportives pures comme certaines Porsche ou Ferrari conservent mieux leur valeur grâce à leur attrait sportif et à une base d’amateurs plus fidèle.

Rareté et plus value à long terme

La rareté joue également un rôle clé dans la valorisation des voitures de collection. Par exemple, des modèles très rares comme le cabriolet BMW 507, produit entre 1955 et 1959, peuvent atteindre des prix avoisinant les 2 millions d’euros aujourd’hui en raison de leur rareté et de leur design iconique.

Qu’est-ce qu’une bonne voiture de collection ?

Investir dans une voiture de collection nécessite une analyse attentive pour garantir que le modèle choisi conservera, voire augmentera, sa valeur au fil du temps. Voici quelques critères essentiels pour guider vos choix.

Opter pour un coupé ou cabriolet sportif

Les coupés et cabriolets sont parmi les formats les plus recherchés dans le domaine des voitures de collection. Ces véhicules sont souvent moins kilométrés, car leurs propriétaires les sortent principalement pendant les beaux jours. Par exemple, une Mercedes SL 500 est généralement un meilleur investissement qu’une berline S 500. Les berlines, breaks et SUV, bien qu’élégants et parfois très luxueux, sont produits en grande série et accumulent souvent plus de kilomètres, ce qui les rend moins attractifs pour les collectionneurs.

Propulsion et la mécanique

Les voitures de sport à propulsion arrière sont particulièrement prisées. Ce type de propulsion est synonyme de sportivité et de performances élevées, ce qui attire les passionnés. En outre, les moteurs atmosphériques, surtout ceux équipés de 6, 8, 10, voire 12 cylindres, sont devenus rares en raison des nouvelles normes anti-pollution. Ces moteurs offrent des sonorités uniques et des sensations de conduite recherchées par les collectionneurs. Par exemple, la Ferrari 458 Italia, avec son V8 atmosphérique, est perçue comme un futur collector en raison de sa rareté et de ses performances.

Boîte mécanique

La boîte de vitesses manuelle est très appréciée des amateurs de voitures de sport pour le plaisir de conduite qu’elle procure. Les modèles équipés de boîtes manuelles tendent à être plus recherchés sur le marché de l’occasion. Par exemple, les Ferrari avec une boîte manuelle à grille en H ont une cote nettement supérieure à celles équipées de boîtes automatiques.

Miser sur un grand nom du design

Les voitures dessinées par des designers emblématiques bénéficient souvent d’une valeur ajoutée. Des noms comme Pininfarina, qui a conçu de nombreuses Ferrari, ou Ian Callum, connu pour ses créations chez Aston Martin et Jaguar, sont des atouts majeurs. Les modèles signés par ces designers célèbres ne sont pas seulement esthétiques, mais ils sont aussi très prisés par les collectionneurs pour leur design intemporel.

Un modèle iconique

Les voitures qui ont marqué leur époque ou qui ont été popularisées par le cinéma ont souvent une valeur intemporelle. Par exemple, la Mustang GT Fastback de « Bullitt » ou l’Aston Martin DB5 de « James Bond » sont des exemples emblématiques. Ces véhicules continuent d’être recherchés et leur cote tend à augmenter avec le temps.

Le cas des Youngtimers

Les youngtimers, ces voitures âgées de 20 à 30 ans, représentent également une opportunité intéressante. Des modèles comme la BMW M3 E30 ou la Peugeot 205 GTI sont très recherchés et voient leur valeur augmenter. Investir dans des youngtimers bien entretenus peut offrir de belles perspectives de plus-value.

Van, tout-terrains, etc.

Des véhicules utilitaires comme le Volkswagen Combi ou le Mercedes Classe G, initialement conçus pour des usages pratiques, sont devenus des icônes recherchées par les collectionneurs. Leur lien avec l’aventure et la liberté leur confère une valeur particulière sur le marché des collections.

Bilan sur l’investissement dans les voitures

Investir dans une voiture, qu’elle soit neuve, d’occasion ou de collection, est une aventure passionnante mais coûteuse. Les frais vont bien au-delà du prix d’achat initial : assurance, entretien, réparations, et stockages’accumulent rapidement. Chaque type de véhicule a ses propres exigences financières, et il est crucial de bien planifier son budget pour éviter les surprises.

Les voitures de collection nécessitent une attention particulière et peuvent être onéreuses à entretenir. Malgré leur potentiel de plus-value, les coûts réguliers et les fluctuations du marché rendent le retour sur investissement incertain.

Acheter une voiture doit avant tout être un plaisir. La satisfaction de posséder et de conduire un véhicule uniquetranscende souvent les considérations financières. Pour les passionnés, chaque instant passé avec leur voiture est une source de joie inestimable.

Une note à nous donner pour cet article ?

Cliquez sur le nombre d'étoile qui vous semble juste

Note moyenne de l'article (par nos lecteurs) 0 / 5. Décompte des votes: 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à évaluer cet article ♥

Facebook
Twitter
LinkedIn

Les articles récents

Développe ton éducation financière et finance ta rente toi aussi !